Préparer les funérailles d’un proche

Un de vos proches vient de mourir, et de rejoindre le Père. L’Eglise vous accompagne sur ce chemin de deuil, et dans l’organisation de la célébration de ses funérailles.

Pourquoi organiser les funérailles à l’église ?

Pour les chrétiens, la célébration des funérailles (qui peut prendre la forme d’une Eucharistie si cela est souhaitée par la famille du défunt, mais pas obligatoirement) permet de rendre grâce pour la vie du défunt, faire mémoire de ce que la personne a vécu ici-bas, et surtout se tourner vers l’au-delà, là où le Père attend ses enfants.

Comment organiser les funérailles à l’église ?

La célébration des funérailles aura lieu, dans la majorité des cas, là où vivait le défunt. Les familles sont invitées à contacter une société de pompes funèbres, qui fera le lien avec la paroisse pour convenir de la date des funérailles.

Ensuite, la célébration se prépare avec la personne qui officiera. Ce peut être un prêtre ; un diacre, ou un laïc. Le laïc est appelé député aux obsèques. Il a reçu une formation et une mission pour cela.

Dans la mesure du possible, il est bon que plusieurs membres proches du défunt puissent participer à cette préparation. Tous ensemble, vous choisirez les textes bibliques, les chants etc…

Le célébrant est là pour vous accueillir sans jugement et vous accompagner au mieux dans cette période de douleur et d’espérance. 

Qui contacter ?

C’est souvent les pompes funèbres auxquels vous vous adressez qui prennent contact avec la paroisse. Ils sont habitués à cela, et peuvent tout à fait le faire pour vous.

Vous pouvez aussi contacter le secrétariat de la paroisse.

La paroisse accueille les demandes d’obsèques, permet la rencontre des familles avec un prêtre ou des membres de la communauté chrétienne spécialement formés et envoyés en mission par l’évêque, pour vous écouter, vous accompagner et préparer avec vous la célébration.

Dans les crématoriums

  • Trois crématoriums sont présents dans le diocèse du Val de Marne : ChampignyValenton et Arcueil. (Cliquez pour vous rendre sur les sites).
  • Une équipe diocésaine a reçu mission de l’évêque d’« exprimer par sa présence fraternelle dans les crématoriums l’amour du Christ et l’espérance chrétienne, notamment par un temps de prière préparé avec la famille du défunt avec un rituel adapté. » (Mgr Michel Santier, évêque de Créteil)

Dans les hôpitaux et funérariums

  • Dans les hôpitaux, les équipes de l’aumônerie catholique visitent les malades et accompagnent les familles en cas de décès.
  • L’Eglise est présente aussi dans les funérariums, des chrétiens ont reçu mission d’y accompagner fraternellement les familles en deuil. Un temps de prière au funérarium peut toujours être suivi d’une célébration à l’église.